Faire du kitesurf en hiver : 10 conseils pour survivre au froid

faire du kitesurf en hiver 10 astuces pour combattre le froid

Si en cette période de l’année la plupart des kitesurfeurs ont abandonné l’idée d’aller naviguer, il y en a qui résistent encore et toujours à l’arrivée de l’hiver. Bravant le froid et la grisaille ambiante, certains n’hésitent plus à défier le thermomètre pour pratiquer leur passion. Alors comment font-ils ? Quel est leur secret pour vous dire après 2 heures de navigation au milieu des glaçons « Franchement ? C’était une super session ».

De la préparation et de la motivation ! Si j’ai presque toujours été motivé en kitesurf, je manquais cependant clairement d’expérience lors de ma première vraie navigation hivernale… Fin Janvier 2012, un puissant mistral balayait l’immense baie de Beauduc. Bien à l’abri dans ma voiture après seulement 30 minutes de kitesurf, j’avais les deux mains posées sur les aérations du chauffage essayant de récupérer l’usage de mes doigts gelés… Le thermomètre affichait 2 degrés et une petite voix dans ma tête répétait en boucle les mêmes mots « Mais qu’est ce que je fais là ?! ».

Après plusieurs années de pratique du kitesurf, d’expériences et de rencontres, je vous livre ces quelques conseils pour que vous n’ayez jamais à connaître cette situation…

© Daniel Schetter

Pratiquer le kitesurf en hiver : 10 astuces pour affronter le froid

1 – Manger correctement : Poisson, haricots et kitesurf !

Bien manger c’est l’un des secrets d’une session réussie. En effet, en hiver votre corps va chercher à conserver sa chaleur pour pouvoir fonctionner correctement. Il va donc brûler beaucoup de calories pour se protéger du froid et assurer vos dépenses physiques. Vous devrez donc adapter votre alimentation en conséquence et inclure dans vos repas des aliments riches en énergie tel que : du poisson (hareng,sardine,maquereau.. ), des fruits protéoléagineux (noix, noisette, amande…) ainsi que des féculents (lentilles, haricots blancs , pâtes complètes, riz…).

2 – Vérifiez les conditions météorologiques ainsi que votre matériel

Cela peut paraître logique et pourtant beaucoup de kitesurfeurs ne vérifient pas leur matériel avant d’aller naviguer. Pensez donc à contrôler régulièrement l’état de votre équipement de kitesurf. Une ligne qui casse, un chicken loop qui lâche ça peut arriver, mais en hiver l’eau est généralement très froide. Une petite galère peut vite se transformer en véritable cauchemar dans une eau a 8 degrés, surtout si le vent décide soudainement de changer de direction.

3 – Partagez vos sessions avec d’autres kitesurfeurs

« J’y vais, je n’y vais pas ?… » on a tous connu ce moment-là. En hiver une seule règle : allez-y a plusieurs. Premièrement cela vous garantira un minimum de sécurité, deuxièmement vous bénéficierez de l’effet de groupe. La mer ne se réchauffera pas subitement, mais vous serez davantage motivé à affronter les conditions hivernales en voyant vos amis se mettre à l’eau.

4 – Équipez-vous en conséquence, protégez-vous du froid

Pratiquer le kitesurf en hiver ne s’improvise pas. Si vous n’êtes pas équipé correctement, ne vous contentez pas de simples gants de jardinage et d’un boardshort à 3 euros… Investissez dans du matériel spécialisé : combinaison en néoprène pour l’hiver (minimum 4/3) ou combinaison sèche, une bonne paire de gants, des chaussons ainsi qu’une cagoule feront un premier rempart contre le froid. Vous pourrez ensuite compléter votre tenue avec un lycra polaire et un coupe-vent (pour sports nautiques). Celui-ci viendra stopper le processus de refroidissement de l’air. Ce n’est pas très sexy, mais le gain de chaleur est bluffant, essayez donc !

© Erik Boomer

5 – Ne vous éloignez pas de la plage

En hiver l’eau peut atteindre des températures très basses. En cas de coup dur, il vous faudra rentrer à la nage ou attendre les secours. Dans les deux situations, votre organisme sera soumis au froid extrême et tendra doucement vers l’hypothermie. Restez donc aussi proche que possible du rivage et rentrez au bord dès que le soleil commence à décliner ou que les premiers frissons apparaissent.

6 – Faites de petites sessions

En période fraîche privilégiez les sessions courtes (2 heures maximum) pour ne pas trop fatiguer votre corps et lui laisser suffisamment de ressources pour se défendre face à l’environnement extérieur. Essayez de naviguer plutôt pendant les heures chaudes, entre 12h00 et 14h00 lorsque le soleil est au plus haut. Enfin, signalez chacune de vos sorties à vos proches afin qu’ils puissent déployer les secours s’ils ne vous voient pas revenir.

7 – Une bonne douche chaude !

Avant de partir, remplissez quelques bouteilles d’une eau bien chaude. Mettez-les dans un sac isotherme. Une fois votre session de kitesurf terminée, sortez-les et versez-les sur vous. Vous bénéficiez ainsi d’une douche bien chaude et vous pourrez retirer votre combinaison plus facilement.

Ceux et celles désirant quelque chose de plus abouti pourront se tourner vers ce kit de douche solaire portative. Ce dernier vous servira également en plein été pour vous rincer et ne prendra plus de place une fois vide.

8 – Kitesurf en hiver : Pensez à prendre un Thermos

Thé, café, vin chaud, ne partez jamais sans votre thermos ! En plus de vous réchauffer dés que vous sortirez de l’eau, c’est une bonne occasion pour se faire des copains. L’hiver, oubliez la bière et discutez de votre session en partageant une bonne boisson chaude avec d’autres passionnés !

9 – Partez naviguer à l’étranger !

Que les plus frileux se rassurent, sur notre belle planète bleue, quand l’hiver arrive quelque part c’est que l’été commence ailleurs. Ainsi si vous en avez les moyens et le temps pourquoi ne pas se rendre au Bresil, aux Philippines, en Afrique du Sud ou encore en Australie ? Ces pays sont les destinations préférées des kitesurfeurs pour faire du kitesurf en hiver. En plus de bénéficier des meilleures conditions de vent à cette période, ils vous garantiront des sessions inoubliables et dépaysantes sous le soleil.

10 – Pratiquer le kitesurf doit rester un plaisir

Le kitesurf est avant tout une passion avant d’être un sport. C’est pourquoi beaucoup d’entre nous bravent des conditions extrêmes, parfois au détriment de notre sécurité personnelle. Cette envie de naviguer qui nous ronge doit cependant être dominée si les conditions météo ne garantissent plus votre survie. Certains kitesurfeurs ont payé chèrement leur inconscience. C’est pourquoi nous vous rappelons que notre pratique aussi belle et addictive soit elle n’est pas sans risques et doit rester un loisir pour continuer d’apporter du plaisir.

Nous terminerons donc avec le dernier conseil de cet article. Si vous décidez de faire du kitesurf en hiver et que vous êtes fatigué, diminué ou que la météo est mauvaise, ne vous forcez pas et restez chez vous.

Bon ride !