Kitesurf : les accidents sont moins nombreux

Kitesurf accident article vendee panneau-attention-kitesurf

Le nombre d’accidents impliquant des kitesurfeurs est très limité, selon les chiffres communiqués ce jeudi par les pompiers de la Vendée. Depuis l’apparition de la discipline, les écoles se sont multipliées. Et aujourd’hui, les accidents concernent surtout les « experts« .

Un nouvel incident est survenu le weekend dernier à la Tranche-sur-Mer. Des témoins ont vu une voile de kitesurf emportée vers le large, et ont aussitôt donné l’alerte. Deux équipages de pompiers, des plongeurs, un canot de la SNSM et l’hélicoptère de la Marine Nationale basé à la Rochelle : d’importants moyens de secours ont ratissé la zone pendant deux heures, sans succès. Plus tard, les secouristes ont appris que d’autres témoins ont vu un homme revenir sur la plage à la nage, avec une planche de kite. Mais il a « oublié » de prévenir les secours qu’il avait réussi à rentrer par ses propres moyens.

En 2015, les pompiers de la Vendée ont effectué 249 interventions pour des secours en mer. Et « seulement » 16 pour porter assistance à des kitesurfeurs. Ramené aux centaines de pratiquants que l’on croise sur les plages à longueur d’année, ce chiffre paraît minime. On ne dispose pas de statistiques sur les accidents observés quand la discipline est apparue au début des années 2000, mais tous les professionnels du secours en mer s’accordent à dire que la situation s’est très nettement améliorée en 15 ans. Et surtout, on ne voit plus de débutants se jeter à l’eau sans formation : les accidents très spectaculaires ont été fortement médiatisés, et tous les néophytes ont désormais compris qu’il est indispensable de passer par une école avant de se lancer. Plus étonnant, la très grande majorité des accidents recensés ces dernières années ne concernent pas les débutants, mais les « experts« .

RAPPEL

Les secours doivent être alertés dès que possible.
Les C.R.O.S.S (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) sont responsables des secours en mer.
Prévenir le CROSS (VHF Canal 16):
  • Pour un sauvetage de kitesurfeur en détresse.
  • En cas de matériel dérivant afin de prévenir que personne ne s’y trouve relié.